Ils sont jeunes, ont choisi des débuts de carrière atypiques, et sont plus dans la coopération que dans la compétition. Ces capital-risqueurs d’un nouveau type défrichent la scène tech pour y dénicher de nouvelles pépites. Rencontre avec huit d’entre eux.

Entre leurs mains : les futurs Blablacar, Criteo ou Sigfox. Les « VC » (prononcez Vi-Ci) ou venture-capitalists – en français capital-risqueurs – forment une petite caste d’investisseurs qui misent très tôt dans le développement de start-up prometteuses, dans l’espoir de décupler leur mise de départ quelques années plus tard – Le mode de financement privilégié de la French Tech. Aujourd’hui une nouvelle génération émerge, qui brise les codes établis par la précédente. Ces jeunes gens partagent le même ADN que les entrepreneurs qu’ils accompagnent. Ils tentent aussi de résister à la folie qui gagne un milieu de plus en concurrentiel, où les capitaux abondent et certains cèdent à la tentation de survaloriser des jeunes pousses pour les attirer dans leurs écuries. Voici leur ressenti.

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/week-end/business-story/enquetes/030443587680-les-denicheurs-de-pepites-de-la-french-tech-2101920.php#4lAAGMXUqaJiTEey.99